Tester les biens-faits du tricot

Cela fait presque 2 ans maintenant que j’ai commencé le tricot, une activité d’abord comme une autre, qui désormais commence à prendre pas mal de place dans ma vie. Je me souviens très bien aussi, que dans mon enthousiasme de création, j’avais émis l’idée d’en parler sur mon blog, chose que j’ai laissé en suspend. Depuis, j’ai doucement utiliser le réseau social qu’est Instagram pour présenter mes travaux, en plus de mes photographiques et je commence à avoir des retours. Plus que pour mes photos natures mais bon, ça c’est une autre histoire!

Sur le web, il existe de très nombreux tutoriels et patrons en fouillant bien (Pinterest est mon ami!). Dès lors, si je veux développer cette activité, je ne souhaite pas proposer des tutoriels, au risque de me noyer dans la masse.
Rien ne m’empêche d’abord de présenter mes travaux au tricot sur mon blog pendant un temps, voir si j’ai des retours.


J’aime beaucoup tricoté, pour celles (et ceux) qui s’adonnent à ce passe-temps, ont sans doute remarquer qu’on parle de plus en plus du tricot, comme une activité de détente. Une activité qui fait du bien, qui apporte sérénité.
Et sans vouloir surfer sur l’air du temps, je crois que j’aimerais développer cette idée. Je vais d’abord m’intéresser localement à ce qui pourrait être possible de développer (ateliers de tricot, tricothérapie – eh oui, ça existe!) puis si j’ai assez de pièces tricotées, l’idée d’ouvrir une petite boutique en ligne me trotte en tête, comme on me l’a suggéré sur Instagram.
Pour le moment, il n’est pas utile de mettre la charrue avant les bœufs. Si j’ouvre une boutique ça ne sera pas avant l’automne prochain!

Ma dernière création: mitaines tricotées à l’aiguille n°3 en rond, motif torsades. Elles sont de couleur rouge rouille

Mon penchant poétique assimile le tricot à une histoire, un comte ou une rhapsode que l’on tisse. Il y a une beauté dans le geste, une maîtrise passionnante, à l’image de notre propre destin dont nous sommes les seuls maîtres. J’ai d’ailleurs bien envie de travailler sur un projet photographique qui aurait pour thème les Moires / Parques / Nornes, ces trois femmes que l’on retrouve dans plusieurs mythologie qui de leurs mains tissent le destin des hommes.

La page d’accueil s’est revêtue pour un temps de photographies somme toute banales, le temps de regrouper celle-ci sur une section intitulée « tricothérapie« , que j’espère cette fois pouvoir instaurer durablement.
Vous trouverez également mes créations tricot sur mon profil Pinterest, ici: https://fr.pinterest.com/celine_divague/mes-créations-tricots/  et mon compte Instagram: https://www.instagram.com/celine_divagations/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *