Un soleil d’hiver pour divertir le vague à l’âme

J’émets un doute sur mon état d’esprit général, toujours pas si apaisé que ça. Beaucoup de choses en jeu, beaucoup de doutes que je dois affronter, jusqu’à ce que la tempête se calme à nouveau. J’y crois toujours, comme je crois qu’il est possible de trouver le repos dans des instants seul(e) avec la nature. Voilà pourquoi j’ai pleinement profité de ces derniers jours doux, dévoilant ce soleil d’hiver que j’aime tant. Voici quelques clichés parsemés et rapportés de ces balades réconfortantes.


De simples clichés qui rappellent pourtant qu »un retour à l’essentiel est plus que nécessaire. Alors que je marchais, parmi mes divagations passagères, j’ai retrouvé cette singulière exaltation que procure la caresse du soleil sur la nature.
C’est beau, c’est inspirant, ça laisse apparaitre de jolies pensées poétiques en tête.

J’ai le sentiment que mon esprit se focalise trop sur un éventuel trouble dans mon corps qui doit être encore confirmé. Résultat, je suis souvent fatiguée et doit affronter plus souvent des migraines.
Je rêve toujours de passer au « full-frame », en gros, changer de boîtier même si je ne me cesse de répéter que ça n’est pas raisonnable…

Heureusement qu’il a toujours de bons livres à mes côtés, le tricot aussi (qui prend de plus en plus de place dans ma vie… une option à creuser?) et la peinture à l’huile que je reprends doucement.

Laisser un commentaire