Retour d’expérience, les NAP

NAP photos

Les NAP, mais qu’est-ce donc?

Il s’agit des nouvelles activités périscolaires, mises en place suite à la nouvelle organisation des rythmes scolaires dans les écoles, officiellement depuis la rentrée 2014.

Puisque je m’occupe d’ateliers photo dans le cadre de ces NAP depuis la rentrée des vacances d’hiver, je me permets d’écrire quelques lignes à ce sujet et partager mon expérience à chaud.
Difficile de voir si j’ai assez d’expérience pour émettre des jugements partiaux jusqu’alors, mais il me semblait intéressant toutefois de partager mon expérience.

Je m’occupe d’ateliers photos dans 4 écoles différentes, chaque semaines. Les ateliers ont une durée maximum de 45 minutes, souvent réduite à 30 minutes, le temps de faire l’appel et réunir les enfants. Puisque j’ai un caractère plutôt calme, réservé et rêveur je me posais la question à savoir si c’était dans mes capacités. Au delà de ça aussi, mes craintes étaient que je n’avais jamais eu l’occasion auparavant de travailler auprès d’enfants. Ma seule expérience se trouvant être la compagnie de mes toutes jeunes nièces.

NAP photos

La première chose qui m’a semblée la plus difficile est d’intéresser les enfants, de manière constante. Il faut savoir les occuper pendant la demie  heure et je peux vous assurer que ce n’est pas forcément simple. L’avantage est qu’ils sont tous différents, mais sur un point ils se rejoignent. Les activités périscolaires leur offrent la possibilité de découvrir des choses qu’ils ne font pas à l’école, et s’étant inscrits eux-mêmes, la plupart restent curieux et envieux d’apprendre, de découvrir.

Je fais un travail, mais je ne leur impose pas de travail. J’estime que je ne suis pas là pour les obliger. Mes ateliers sont plus un moment de détente, un moment où est sollicité leur créativité.

Pendant toute cette période (de vacances scolaires en vacances scolaires), je leur ai proposé plusieurs thème. Le portrait, le landart, l’environnement de l’école et l’auto-portrait.

out en gardant au coin de ma tête, l’aspect technique j’essaye de leur montrer la meilleure façon de prendre une photo. Certains de mes thèmes n’étaient peut-être pas assez adaptés pour un travail en groupe et je devrais proposer pour mes futurs sessions des ateliers plus adaptés dans ce sens, car j’ai remarqué qu’en groupe, les enfants se sentent probablement plus concernés.
Pour vous expliquer, bien que les animateurs soient ravis de ma présence, mon approche relativement plus artistique, plus intime et rêveur de la photographie, n’est pas l’aspect le plus adaptable à des enfants de cet âge. L’école s’attend à des travaux réalisés en groupe, afin que tous les enfants soient concernés. Je comprends tout à faire cela, et il est vrai que mon approche est loin d’être terre à terre!

NAP photos

A partir de là, j’ai eu un petit doute, à savoir si c’était réellement dans mes capacités.

Mais pourquoi pas, à vrai dire? Je ne doit pas m’arrêter à des remarques de ce genre, puisque de toute façon, je suis parfaitement consciente de cela. Toutefois, je ne suis pas pédagogue, je n’ai reçu aucune formation à cela. Dès lors, je fonctionne beaucoup sur l’émotion.

La venue des vacances du printemps va me permettre de faire le point, de réfléchir à tout cela et travailler sur de nouveaux thèmes peut-être… ou en tout cas, les adapter afin qu’ils se sentent tous concernés…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *