Quelques brins d’été

Le charme de l’été réside dans le contact humain qu’elle propose, quand la lumière parfois trop forte s’adoucit dans le regard et le sourire de nos proches. Les douces couleurs cachées par ce soleil estival, sont ces instants précieux que l’on trouve dans les rencontres et les balades imprévues.

Je suis transportée par ce rythme d’été et ça me plaît, car je peux lâcher l’écran de l’ordinateur. Aussi, ça me permet de mettre en place dans un coin de ma tête, mes futurs projets.


Bien sûr, parfois j’aimerais avoir le temps de me poser plus longuement et prendre le temps de créer plus profondément. Je dois encore construire ma route et laisser mes pieds s’imprégner de cette danse, pour que celle-ci soit plus inspirante encore!

Ce jour, l’orage se fait encore attendre. Dans la moiteur de l’été, le jardin n’attend pas, il faut s’en occuper quotidiennement. J’ai enfin pu trouver le temps de ramasser toutes les groseilles des buissons pour en faire de la confiture. Et puisque nous sommes friands, nous avons planté des boutures de cassissiers et de framboisiers, mais pour eux il faudra attendre l’année prochaine, s’ils n’en décident pas autrement!

En attendant, c’est encore étrange d’entendre déjà le va et vient des tracteurs qui déjà dans les champs, chantent les moissons. Moi qui aime tant l’atmosphère de l’été déclinant, j’espère pouvoir en profiter. Car la pluie, elle aussi semble s’être invitée dans ce paysage mesuré. Elle tombe parfois sur mes sentiments hasardeux pour les laisser glisser. La regarder, c’est comme apprécier une pièce de théâtre. Je laisse mon esprit divaguer et me défaire de mes doutes…

Quant au soleil, il me touche et tente de me dompter. Mais s’il est trop fort, je connais son éclat et je dois à tout pris me montrer discrète envers lui.

Entre le feu de l’été et les pluies orageuses, mon cœur balance.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *