La poésie est la pluie et le beau temps

Après la lune gibbeuse croissante, et la pleine lune cachée derrière les nuages orageux, août nous a enfin offert un instant d’accalmie, juste hier soir, comme un cadeau.

Ce matin, alors que le ciel est à nouveau gris, j’apprécie cette chance.

Une chance aussi, de pouvoir profiter d’un spectacle si lumineux sur la terrasse de jour comme de nuit. La lumière transparait partout, en prenant le temps de poser le regard, d’observer, d’écouter.

Je vous ai sans doute déjà dit combien je me sentais chanceuse d’avoir ce décor au seuil de ma porte. Pour cela, je me sens pleine de gratitude et souhaite vous faire partager ces instants. J’aimerais être celle qui vous guide sur les chemins parallèles, et vous laisse à l’entrée de votre propre destinée. Que vous n’êtes jamais seul, que vous avez la main sur ce que vous désirez voir et ou, apercevoir.

Ainsi, je suis plus à l’aise à parler de poésie que de technique pure en photographie. A mes yeux, ce n’est pas parlant pour tout le monde. Et puisque tout le monde a le droit d’apprendre à aiguiser sa vision, qu’importe l’outil ou le médiateur, pourvu que les conséquences soient celles que vous attendez. Trouver dans l’instant présent, la plénitude, des petits bonheurs parsemés de douceur et de lumière.

Donner la chance à votre esprit de trouver la paix, c’est savoir s’arrêter sans forcément faire des kilomètres et dépenser de l’argent, systématiquement. Donner vous cette chance, la poésie est partout, elle s’exprime à travers nous. Depuis le sol que l’on foule, jusqu’au dessus des étoiles, à des années.

 

 » La vie n’est une belle aventure que lorsqu’elle est jalonnée de petits ou grands défis à surmonter, qui entretiennent la vigilance, suscitent la créativité, stimulent l’imagination et, pour tout dire, déclenchent l’enthousiasme, à savoir le divin en nous.  »
Vers la sobriété heureuse – Pierre Rabhi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *