Le ciel gris de l’automne

Paysage d'automne

Ce matin, pour écrire cet article, j’ai allumé ma lampe de bureau. Il fait bien gris dehors, et ça se remarque de suite, quand les fenêtres du salon donnant plein sud ont l’habitude de nous offrir un bain de soleil matinal des plus agréables. Qu’importe s’il fait gris aujourd’hui, la brume pourrait même rester. Effleurant les collines autour, je les observe comme on lit un poème.

L’autre jour je suis allée m’envelopper de cette brume auprès des marronniers. J’ai ramassé quelques marrons pour la décoration et profité pour m’aérer auprès de ces paysages rurales, calmes et reposant. Pas une âme dehors, à l’exception de la ferme, cette entité toujours vivante. Seules quelques lumières commençaient à s’allumer à travers les fenêtres des maisons en pierre. J’ai tenté de capter ces nuages tout floutés avant de rentrer et me dire que la prochaine fois, les lumières d’automnes se révéleront sur mon capteur.

Les brumes incertaines

En attendant, j’ai troqué des fruits et des légumes de saison dans ma cuisine et laissé, stylos, pinceaux, aiguilles à tricoter dans mon salon. J’aime prendre le temps de glaner des idées pour créer et cuisiner, m’immerger dans les couleurs dorées de l’automne pour qu’elle soit douce et chaleureuse.
Je prends ce temps qui m’est offert pour profiter des choses simples et apprécier ce qu’il y a autour de moi. Car les petits bonheurs ne sont jamais très loin. Il suffit parfois de faire quelques pas, s’installer confortablement, et entouré de la nature nous ne pouvons que nous sentir que chez nous, rassuré, prêt à renouveler l’aventure, prêt à aimer.
Il y a toujours de quoi faire, si nous le voulons bien et d’ailleurs il temps pour moi, d’allumer une petite flambée dans la cheminée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *