La chatte qui avait un cœur de petite taille

Il était une fois, deux chatons qui nous avons accueillis à la maison l’été dernier. Deux femelles qui ont maintenant 10 mois. Il y a Twiggy qui se révèle très lunatique, parfois capricieuse, boudeuse mais câline à ses heures. Il y a Éris, plus sauvage, plus effacée mais très douce et câline.

Puisque la maison est assez grande, elles restent en intérieur et étant tout les deux à la maison, nous pouvons en profiter. Profiter de leurs espiègleries, câlins et diverses folies.

La petite Éris s’est mise à vomir de façon régulière et alarmante il y a plusieurs jours maintenant. Ça se calmait plusieurs heures pour repartir de plus bel. Puis un matin, subissant à nouveau ces spasmes incontrôlables, elle s’est allongée d’épuisement, la langue pendant, cherchant à respirer.

La pauvre minette s’est retrouvée chez le vétérinaire en rien de temps. C’était mardi matin.

La vétérinaire nous appelle en fin de matinée pour nous expliquer ce qu’elle a fait. Éris est sous perfusion et elle est intubée. Elle fait un œdème pulmonaire, son estomac s’est rempli d’air et ses poumons sont plein d’eau.

 

Par la suite, la vétérinaire nous a appelé plusieurs fois dans la journée, pour nous tenir informer de l’évolution de son état de santé. Nous avions le cœur gros et étions très anxieux de la perdre! Après une énième nuit assez agitée, nous avons un nouveau coup de fil de la vétérinaire pour nous dire que son état s’était amélioré. La minette tient sur ses pattes et tente même de se sauver!

Puis, nous l’avons récupéré mercredi, en fin d’après-midi.

Les poumons de la demoiselle vont mieux. Cependant, après échographie, il semblerait qu’elle est un cœur de petite taille pour son âge. La vétérinaire nous a conseillé d’aller faire une échographie plus poussée pour réussir à diagnostiquer s’il s’agit réellement d’une maladie congénitale. Or nous ne pouvons pas nous permettre malheureusement tant de dépense… De plus, la vétérinaire a dit elle-même que ça ne changerait en rien sa santé, seulement nous donner une idée de son espérance de vie.

Éris, en plus de son traitement contre l’œdème à un traitement à vie pour le cœur.

C’est vrai qu’elle est plutôt menue, mais ça n’enlève rien à son dynamise, et sa volonté de vivre! La vétérinaire nous a dit que c’était une battante, car elle a cru la perdre plus d’une fois.

De retour à la maison, les deux sœurs commencent doucement à se réapproprié. J’ai l’impression que Twiggy donnait des signes de jalousie donc avait tendance à souffler, dès qu’Éris approchait. Aujourd’hui, ça va mieux. Nous allons profiter d’elle au maximum et la chouchouter pour qu’elle se sente le mieux possible!

 

À bientôt,

Céline

4 thoughts on “La chatte qui avait un cœur de petite taille

  1. Ooh pauvre minette.
    En tous cas elles sont adorables ! Si ça peut te donner de l’espoir, ma petite sœur a eu un chat à qui le véto donnait seulement quelques semaines à vivre à cause d’une malformation. Ils conseillaient de le piquer maintenant… Ma sœur a refusé tant qu’il ne souffrait pas. Résultat : le chat est toujours en vie, énergique et a plus de deux ans ! 🙂
    Bises !

    1. Ça fait du bien d’entendre ça 🙂 J’espère que la miss saura sans sortir! Après tout, ce n’est qu’une supposition, puisqu’il faut une autre échographie pour confirmer. On croise les doigts!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *