Je vous souhaite un bel été, brûlant mais inspirant

Bonjour tout le monde,

Si je me fais rare en ce moment, ce n’est pas pour une mauvaise raison. J’ai en effet repris une activité professionnelle à mi-temps certes, mais qui pour le moment accapare beaucoup de mon temps. Autrement dit, je me laisse le temps de m’habituer à un nouveau rythme de vie.

Malgré tout, je n’ai pas vraiment chômé en photographie, poussée par le challenge photo du magazine Flow « Flow et moi ». Jusqu’alors, je publie quotidiennement sur mon compte Instagram avec #flowetmoi et quand j’ai le temps, sur mon tumblr.

Il a fait plutôt chaud ces derniers jours et à l’approche de l’été, je profite au maximum de pouvoir être dehors. Et dès que je peux, j’aime capter la lumière à travers mes objectifs.

J’apprécie énormément le fait de pouvoir profiter des jours les plus longs, flâner dans le jardin et observer les fleurs qui se réveillent doucement. Désormais, je peux d’autant plus apprécier le calme de ma campagne, après une journée enfermée dans un bureau, à voir circuler beaucoup de nouvelles têtes, chaque jour.

L’été s’annonce par conséquent rythmé par des journées de travail, un rythme auquel je dois m’habituer. C’est en cours, même si j’ai encore du mal à organiser mon temps libre, privilégiant ces instants pour me reposer. Cela dit, nous avons aménagé le jardin, en plus d’avoir pris le temps encore cette année, de faire un potager. Je croise les doigts pour que ça donne bien, mieux que l’année dernière pourquoi pas?
Autant se donner les moyens que la saison chaude devienne profitable, en ce laissant bercer par les bruits estivaux de la campagne. Je ne sais pas trop ce que je préfère. Le hululement de la chouette dès la tombée de la nuit, ou les oiseaux chanteurs, dès cinq heures du matin.

Je crois que je suis bien, que nous sommes bien. Puisqu’il est désormais possible de regarder l’avenir avec plus de sérénité, nous allons pouvoir parcourir une route qui nous ressemble enfin.

Prenez soin de vous et de vos rêves. Recevez mes douces pensées et le feu encore présent de ce soleil au solstice brûlant mais évocateur et chaleureusement inspirant.

A bientôt,

Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *