A mon bel automne

Une fois n’est pas coutume, je laisse sur mon blog quelques images prises lors de cette belle saison. Moi qui redoutais fortement ne pas avoir le temps de profiter, me voilà bien servi. Un peu de repos, quelques jour de congés et le temps se permet d’être inspirant.

Il ne m’a fallu que quelques instants de motivation pour mettre le nez dehors et aller respirer l’air vivifiant des premières gelées de la saison.

A l’approche du 31 octobre, je me sens toujours un peu fébrile. C’est une date qui m’appelle et je ressens ce besoin fort de célébrer Samhain, le sabbat des sorcières ou le nouvel an celte. A chacun sa manière de célébrer, chacun sa finalité.

J’ai toujours trouvé la lumière dehors sublime à cette époque.

Cette année plus qu’une autre, Samhain a une saveur toute particulière. Et puisque j’aurai du temps pour moi, j’irai communier avec la nature. Je voudrais tellement la remercier…

Le but de cet article, n’est pas de vous dire quoi et comment faire si vous souhaitez vous aussi célébrer ce sabbat. Je ne décrirai pas non plus mes actes. Nous avons tous notre propre ressenti, il suffit juste d’écouter son instinct.

J’aime avant tout profiter des couleurs de l’automne, comme une quête à vouloir être liée et proche de la nature. C’est mon cheminement de vie.

Je n’ai pas d’autel dédié à un ou plusieurs dieux. Je cherche simplement la lumière, l’invisible et les mystères. Ils sont la semence de la terre et du cosmos tout entier. J’aime tisser des histoires en observant la nature, j’aime créer la poésie. Heureusement qu’elle est toujours présente en chacun de nous quand nous nous détachons du monde.

Je rendrai aussi hommage aux défunts de ma famille, à ceux qui ont fait notre histoire, à ceux qui n’importe où ils sont, sont toujours présents.

Je vous laisse avec une image qui saura vous donner l’ébauche de ce que mère nature nous a apportée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *